Fruits exotiques en Amérique latine

Top 5 des fruits exotiques en Amérique latine

Dans cet article vous allez découvrir 5 fruits exotiques très prisés en Amérique latine. Venez vous plonger dans ces fruits remplis de couleurs, textures, goûts et propriétés !

D’ailleurs, je vais vous dévoiler mes fruits préférés et quelques anecdotes en Colombie où j’ai eu la chance de grandir !

Afin de mieux intégrer le vocabulaire des fruits en espagnol, profitez du jeu interactif que je vous porpose en cliquant ici. Vous allez également trouver quelques expressions très courantes liées aux fruits et découvrir l’une de mes préférées en regardant une simple illustration.

fruits exotiques

Je vais également vous révéler l’un des fruits préférés des étrangers. Un fruit qu’on boit très souvent à table ou comme boisson rafraîchissante.

Finalement, je vais vous expliquer comment on consomme tous ces fruits au quotidien. Mais aussi le fruit que je suis en train de manger en écrivant cet article ! Un fruit que j’adorais quand j’étais petite dans ce monde fruitier !

Je dois aussi avouer que j’ai du mal à choisir que 5 frutas exóticas , c’est donc un nouveau défi pour moi !

Comme vous pouvez le supposer, il y en a bien plus qu’une dizaine. D’ailleurs, bien plus d’une dizaine que je connais et que j’aime manger ou boire. Mais je vais faire un effort pour vous faire découvrir le top 5 des fruits exotiques en Amérique latine. À la fin, j’espère vous donner envie de découvrir tous ces fruits et d’en manger !

Bonus 1

Pour commencer, sachez qu’en espagnol « un fruit » est féminin. Contrairement au français, on dit « una fruta ».

Bonus 2

Ensuite, pour dire « jus de fruits », en Espagne on dit « zumo de frutas ». Par contre, en Amérique latine, on dit principalement « jugo de frutas ». Peu importe le mot que vous employez, on va vous comprendre, ne vous inquiétez pas !

fruits

Amérique latine : riche en diversité

L’Amérique latine, et plus précisement hispanique, se situe dans une grande partie du continent américain, allant du nord au sud. Autrement dit, du Mexique à la Patagonie !

Grâce à la grande diversité de climats, de sols et de conditions naturelles de ces différents pays, on y trouve de nombreux fruits exotiques. ¡Un verdadero paraíso de sabores y colores ! Un vrai paradis de saveurs et couleurs !

On y trouve aussi des fruits présents ici tels que l’orange, la pomme, le raisin, la poire, la fraise, la banane, et tant d’autres. Par contre, il y a parfois quelques différences.

Par exemple, en ce qui concerne la banane, il y en une grande variété. On y trouve donc des bananes rouges, jaunes, très petites, grandes, fines, grosses et les bananes plantains.

Ainsi, ces dernières sont consommées dans des repas et cuisinées de différentes manières. Alors rien que pour les bananes, il y a un grand choix. On peut les consommer crues, sucrées, cuites, rôties, frites, grillées et salées !

De cette manière, la banane et la banane plantain sont des aliments de base et dont on raffole.

fruits exotiques

La vie autour des fruits exotiques en Amérique latine

En Amérique latine, les fruits viennent vous accueillir même quand vous n’êtes pas à leur recherche. Oui, oui, vous avez bien lu, ce sont les fruits qui viennent vers vous ! Ne vous étonnez pas de voir des stands de fruits dans chaque coin de rue. Mais aussi dans les cartes de restaurants ou même en vous déplaçant sur la route.

Il est important de préciser, qu’on aime boire des jus de fruits. Chez moi, par exemple, on en boit très souvent au petit déjeuner, toujours au déjeuner, parfois le soir et en général dès qu’on a soif.

Autrement dit, il n’y a pas un jour où on ne boit pas de jus de fruits. Par conséquent, le mixeur ne se repose jamais !

Expériences avec les fruits exotiques

En Colombie, par exemple, il est courant de voir des stands de fruits dans les rues et dans les parcs. En plus, les gens vous proposent de goûter à leurs fruits même si vous n’achetez rien.

Quand j’étais petite j’adorais me déplacer en voiture ou par bus pour aller en dehors de Bogotà, grâce aux fruits. Lorsqu’on prend la route, on y trouve des stands de fruits où on vous propose des fruits tels quels et aussi sous forme de jus.

Cette expérience est magique ! On vous prépare donc les fruits devant vous et pour les jus de fruits, il faut juste faire abstraction du bruit du mixeur pendant quelques minutes. Ensuite, votre jus de fruit tout frais est dans vos mains, il n’y a plus qu’à le savourer !

En plus, en roulant, on voit parfois des gens au bord de la route qui vendent des fruits et vous font signe si jamais cela vous intéresse. Après, il faut aussi savoir que vous pouvez leur acheter des fruits sans descendre de la voiture ou du bus. Tout se fait par la fenêtre !

Bon, parfois les bus s’arrêtent quelques minutes et autorisent une ou deux personnes à monter dans le bus pour vendre leurs fruits le temps de redémarrer. C’est la raison pour laquelle, je vous disais que les fruits viennent à votre rencontre !

1.     Banane et Banane plantain

Pour commencer, il faut savoir que  » banane  » en espagnol est « Plátano » dans certains pays comme en Espagne, au Pérou et au Chili. Mais dans la plupart des pays hispanophones, c’est « banano » ou « banana ».
Après, on comprendra que vous faites allusion à la banane peu importe le mot que vous utilisez. Mais attention, car en Colombie si vous demandez un « plátano » , on ne vous donnera pas le fruit en soi.


Vous avez donc bien compris ! Pour certains la banane est au féminin comme en Argentine et pour d’autres c’est masculin. D’ailleurs, comme c’est mon cas: je dis « un banano ». En Colombie on différencie la banane de la banane plantain, qui ne sont pas exactement la même chose.

Quand on dit « plátano », on parle de la banane plantain qu’on mange lors des repas salés. Alors que la banane c’est plutôt dans les préparations sucrées et le fruit lui-même.

Si vous avez lu mon histoire, vous savez maintenant que je suis colombienne et qu’une partie de mon enfance je l’ai vécu à la campagne.

Et bien, dans ce petit paradis verdoyant, les bananes (bananos) et les bananes plantains (plátanos) font partie du décor . Mais aussi de notre source de gourmandise (glotonería) !

bananier

Ainsi, on a juste à sortir de la maison et couper des régimes de bananes (comme une grappe). Ensuite, on les consomme en encas (merienda), en salade de fruits (ensalada de frutas), en dessert (postre), en jus de fruit (zumo de fruta) ou en plat salé (plato salado).

Bananito ou banano bocadillo

Mais attendez, je peux pas vous laisser passer à coté de cette petite et savoureuse banane ! Ici elle est connue sous le nom de « banane frécinette ».

Quand j’était petite je l’appelais « banane bébé ». À vrai dire, cette banane est vraiment petite mais très sucrée, à tel point qu’on dirait parfois un bonbon.
C’est pourquoi les enfants l’aiment autant ! Il faut juste qu’elle soit mûre pour ne pas avoir du mal à enlever la peau. Ensuite, on peut apprécier son goût plus sucré qu’une autre banane.

fruits exotiques

Curiosités d’un des fruits exotiques de l’Amérique latine

L’un des avantages de ce fruit, c’est qu’il se conserve bien. Il est donc importé par plusieurs pays dans le monde.

Je me fais donc plaisir en en achetant que ce soit pour manger en tant que fruit, boire en jus de fruit ou en plat salé.

Par exemple, je la cuisine de plusieurs manières pour accompagner le riz, la viande, le poisson et les légumes. Dans un prochain article, je partegerai avec vous quelques recettes dont celles que j’aime beaucoup et aimerais vous faire découvrir !

Mise à part le fait, d’être un fruit très courant et bon au goût, il est aussi bon pour la santé. La banane est riche en magnésium, fer, fibre et en vitamines A, B1 et C principalement. De ce fait, el plátano/ el banano/ la banana est une bonne source d’énergie et de potassium et donc bénéficie notre système nerveux et digestif.

2. Guanábana

Un régal ! ¡Un deleite!

Premièrement, il faut savoir qu’en français elle est connue sous le nom de corossol. Attention à ne pas confondre avec le durian, un fruit très prisé dans le sud de l’Asie. Il est important de ne pas confondre la guanábana (corossol) avec le durian. Le goût et l’odeur n’ont rien à voir !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment est la Cuisine Colombienne ?

Je dois donc avouer que la guanábana est l’un de mis frutas preferidas depuis que je suis toute petite. Quand j’étais adolescente j’en mangeais au moins cinq fois par semaine au petit déjeuner sans m’en lasser !

corossol

Anecdote exotique

Un jour j’étais dans un supermarché qui vendait des fruits exotiques (en France) et j’ai vu un fruit qui ressemblait beaucoup à la guanábana. Hélas, ma joie m’a poussé à l’acheter sans le penser deux fois.

En rentrant chez moi, je l’ai ouvert en remarquant qu’il n’était pas vraiment comme celui que j’avais l’habitude de manger en Colombie. Mais j’ai goûté une bonne part et… Oh surprise ! Ce n’était pas le goût auquel je m’attendais… pour tout vous dire je n’ai pas pu le manger en entier et l’ai passé au mixeur avec du miel pour mieux l’appécier !

Depuis, je n’en ai plus jamais acheté et attends pour en manger en Colombie. En plus à la finca (la petite maison de mes parents qui est à la campagne) il y un árbol (arbre) de guanábana qui nous gâte bien !

Curiosités et bénéfices

Ce fruit est propice aux climats chauds et humides des fôrets tropicales comme c’est le cas de l’Amazonie par exemple. D’ailleurs, il est très grand, presque aussi grand qu’un melon et qu’une papaye ou même une pastèque parfois !

Quand on le voit, il n’est pas forcement très attirant, il est entouré d’une écorce verte et piquante. Mais rassurez – vous on peut bien le tenir à la main sans se faire mal.

Il faut dire qu’en jus, il est vraiment rafraîchissant et en glace c’est un vrai délice ! Rien que d’en parler j’en ai l’eau à la bouche ! Autrement dit, on dirait un bonbon dont on a du mal à se passer !

Au-délà de son apparence, il est très juteux. On a même l’impression de manger du coton embibé d’un parfum sucré et à la fois un peu acide ! Et le bonheur n’en fini pas là.
Ce fruit est très apprécié car il aurait des propriétés anti cancer et beaucoup de fibres et de vitamine C, bénéficiant au système immunitaire.

3. Maracuyá

En français, ce fruit est connu comme « fruit de la passion ». Tout de même, il en existe deux varietés: un fruit à la coquille violette (gulupa) et un autre jaune (maracuyá). À l’interieur de cette coquille, on trouve des graines noires recouvertes d’une pulpe jaune ou orange, acide et aromatique.

Grâce à cette acidité naturelle, plus accentuée dans celui à la coquille jaune, son jus est très rafraîchissant. D’ailleurs, on le consomme très souvent quand il fait chaud. En plus, il a des propriétés tranquilisantes et apporte des vitamines A et C.

Ainsi, c’est una fruta très populaire en Amérique latine. Notamment, il est très cultivé au Pérou, en Colombie, au Vénézuela, en République Dominicaine, au Brésil et quelques pays de l’Amérique centrale.

En outre, avez – vous déjà vu sa fleur ? La passiflore est l’une de mes fleurs préférées tout comme son fruit !

Comment consommer ces fruits exotiques d’Amérique latine

En Colombie, il très courant de consommer la maracuyá en jus de fruit. En plus, il fait près de 10 centimètres ce qui fait qu’il n’en faut pas beaucoup pour se faire un bon « jugo » / « zumo » fait maison. Contrairement à la gulupa qui est plus petite, celle-ci est très appréciée pour préparer des gâteaux et desserts sucrées avec une petite touche d’acidité.

Quant à sa consommation, certaines personnes coupent en deux la maracuyá et y ajoutent du sucre pour le manger à la petite cuillère.
Personnellement, je me fais plaisir en le buvant en jus de fruit, batido (smoothie), sauce, confiture, en le mangeant sous forme de gâteau et de mousse. Oui, j’avoue être un peu gourmande, mais le parfum de ce fruit est vraiment un deleite (régal) !

fruits exotiques

Il est important de noter, que lorsqu’on le prépare en jus de fruit, on mixe la pulpe avec de l’eau et ensuite on filtre les pépins noirs qui donnent encore plus d’acidité d’ailleurs.

4. Lulo

Le « lulo » , appelé ainsi en Colombie et au Vénézuela, est aussi connu en tant que « naranjilla » au Pérou et en Equateur. Ce fruit originaire des Andes tire son nom « lulo » de la langue quechua (peuple autochtone présent au sud de la Colombie, en Equateur, au Pérou, en Bolivie et au nord du Chili et de l’Argentine).

Ce petit fruit rond allant de 4 à 8 cm de diamètre, est entre orange et vert et fait penser à une orange. Mais au toucher ce n’est pas aussi lisse car sa texture est plutôt collante dû à des fins poils jaunes qui l’enveloppent.

Par contre, à l’intérieur sa pulpe est verte avec des graines jaunâtres qui font penser à une tomate, mais son goût est complètement différent. Le lulo / la naranjilla est l’un des fruits que les étrangers préfèrent !

lulo

D’après quelques temoignages dont le mien, on dit qu’on retrouve dans ce fruit des parfums de kiwi, d’ananas et de citron donnant une sensation de fraîcheur.

À vrai dire, ce fruit est difficilement comparable à un autre car son goût est unique. D’ailleurs, il est très apprécié quand on a soif et qu’il fait chaud. Mais, par exemple chez moi, on le boit à tout moment car il offre un goût acidulé. Il est donc l’un des fruits exotiques stars aussi bien en Amérique latine que pour les étrangers.

Ses bénéfices

Sa pulpe juteuse est riche en grand nombre de vitamines, de calcium, protéines, minéraux améliorant la digestion. El lulo / la naranjilla est consommé principalement sous forme de « jugo » / « zumo » mais aussi en sorbet, gelée, sauce, confiture, glace et dessert.

5. Pitaya, l’un des fruits exotiques de l’Amérique latine

Il existe deux variétés de pythaya: celle qui est jaune appelée « pitaya » en Amérique latine, et celle qui est rouge appelée « fruit du dragon » en Asie.

La pythaya a une forme d’ovale avec une écorce jaune à l’exterieur et à l’intérieur sa pulpe est blanche avec des grains noirs comestibles. Quant à son goût, il est aromatique, rafraîchissant, sucré et agréable. D’ailleurs, j’ai toujours aimé ce fruit car il est juteux et ses grains sont croustillants. Parfois, j’avais l’impression de boire de l’eau sucrée !


En Colombie, on fait la culture de pitaya et le fruit du dragon est très peu connu. Par ailleurs, c’est en France que j’ai goûté et découvert ce beau fruit asiatique qui à l’intérieur est pareil que la pitaya. Sauf, quand la pulpe du fruit du dragon est violette/ rouge, cela arrive. Par contre, j’ai pu constater que celui-ci est moins sucré que la pitaya, à mon goût.

Généralement, ce fruit est consommé pur mais certaines personnes le boivent en jus. Quel que soit son mode de consomation, c’est un fruit qui apporte des antioxydants, riche en vitamine B et C, en calcium et en fer, améliorant le système digestif.

Bonus: Un fruit exotique qui accompagne cet article

Finalement, je vais vous faire découvrir un sixième fruit que j’ai la chance de trouver à l’étranger. D’ailleurs, c’est l’un de mes fruits exotiques préférés de l’Amérique latine depuis mon plus jeune âge.

La Granadilla ou grenadille en français, est originaire des Andes. Ce fruit a une peau dure, brillante, lisse et jaune / orange qui n’est pas comestible. À l’intérieur on trouve des pépins noirs enveloppés d’une gelatine verdâtre et un peu visqueuse, peu appétissante en apparence. Par contre, son goût est très sucré et un peu acidulé quand on croque les pépins.

Quand j’étais petite, ce fruit me faisait penser aux maracas et je l’ouvrais comme tous les enfants le font : en le tapant contre notre tête ! C’était amusant de manger ce fruit et surtout qu’il est très savoureux.

Quant à ses bénéfices: il est riche en vitamine A, C, K, en fer, en fibre, en calcium et en phosphore et serait actif dans la réduction du cholestérol et de l’anémie.

fruits exotiques


À retenir sur les fruits exotiques en Amérique latine

Les différents climats et sols présents en Amérique latine contribuent à une grande biodiversité dont on a la chance de profiter. Notamment, il y existe un grand nombre de fruits exotiques pour tous les goûts et certains d’entre eux peuvent se trouver à l’étranger. Par exemple, en Espagne il y a des marchés avec des produits provenant de l’Amérique latine, ce qui est vraiment un grand avantage pour découvrir de nouveaux parfums, textures et saveurs.

Il n’a pas été facile pour moi de choisir que cinq fruits exotiques de l’Amérique latine car il y en a tellement. De plus, il y en a d’autres que j’adore mais je suis contente de vous avoir fait découvrir quelque-uns de ceux que j’aime et dont les étrangers raffolent.

N’hésitez pas à écrire dans les commentaires si vous avez déjà goûté l’un de ces fruits ou d’autres fruits dont je n’ai pas encore eu l’occassion de parler. Je suis curieuse de le savoir et d’échanger avec vous !

Si vous avez des suggestions n’hésitez pas à les partager, je serai ravie de vous lire ! ⬇️ Si cet article vous a plu et aidé, partagez-le 😉 et n’oubliez pas de voir du contenu supplémentaire sur ma chaîne Youtube, facebook, Tiktok, Instagram et Pinterest d’Espagnol Passion 👍

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager ! :)
Posts created 99

4 commentaires pour “Fruits exotiques en Amérique latine

  1. Hummm ça donne trop envie tous ces fruits ! 😍 J’adore la Guanábana, en jus aussi c’est délicieux !

    1. Je suis contente que cet article te donne l’eau à la bouche 🙂 sans doute, l’un de mes jus de fruits préférés aussi est celui de Guanábana !! <3

  2. Merci Xime pour ton article qui nous permet de découvrir des fruits qui ont l’air délicieux Je ne connaissais pas le lulo.

    1. Avec plaisir Rachel, je suis contente de t’avoir plongé dans le monde des fruits exotiques de l’Amérique latine tout en apprenant l’espagnol !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :